+33 (0)5 24 60 38 20
Bijoux en pierre fine - Lithothérapie
Cristaux - Minéraux - Galet
Pierre brute - Pierre roulée
Ésotérisme - Feng Shui

    Le "mal a dit"

     Titre de l'article 
    Titre de l'article
    LES MALADIES (MAL A DIT) « Une chose qui nous dérange, qui est pourtant si vrai, c’est que nous sommes responsables de ce qui nous arrive. »

    Ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir pourquoi vous attrapiez une angine et que quelqu’un de proche de vous, vivant dans le même environnement ne l’attrapait pas ? Pensez-vous que le virus de l’angine sélectionne ses victimes et qu’il se dise je choisis lui ou elle et pas l’autre ? Si vous vous promenez sous la pluie, qu’allez-vous constater, si vous portez un parapluie vous ne serez pas mouillé, par contre, si vous n’en avez pas, la douche est pour vous. Je veux simplement dire par là, que la maladie nous touche, si nous avons provoqué l’ouverture qui lui permet de nous atteindre.

    La maladie est là pour nous prévenir d’une perturbation ou d’une disharmonie de notre être, tout comme la douleur nous prévient d’un problème physique. Si vous vous cassez la jambe, la douleur vous permet de savoir que le problème existe et donc de le réparer. Imaginez un instant aucune douleur, vous ne savez pas et vous continuez à marcher, je vous laisse conclure sur l’avenir de votre jambe. Ou par exemple, imaginez que vous êtes en train de discuter tout en préparant la cuisine et incidemment vous posez votre main sur le feu de votre cuisinière, la douleur vous prévient immédiatement de retirer la main du feu, car sinon vous risquez de la voir se consumer totalement et vous n’aurez plus de main. Qu’est-ce qui est le plus important, la douleur que vous avez ressentie ou le fait de ne pas perdre la main. C’est ce qui m’amène, au risque de vous choquer, à citer un de mes proches amis « la douleur n’est-elle pas un doux leurre? ».
Ne réagissez pas trop vite à cette assertion, essayez simplement d’y penser sans préjugés, essayez de méditer dessus en prenant en compte toutes les composantes.

    Pour cette méditation, détachez-vous du monde des effets, monde qui nous entoure, monde que l’on dit réel, il n’est réel que par la manière dont nous le percevons, il n’est réel que par le future de nos cinq sens habituels. Imaginez ce que pourrait-être le monde des causes, un exemple pourrait peut-être vous aider. Voyez un cercle sur une feuille de papier, c’est un effet, la cause est la pointe du compas qui, positionnée au centre, a permis la constitution du cercle, ce centre a disparu au profit du cercle, il s’est manifesté, il est donc présent dans le cercle en puissance. Voilà ce que peut être une approche du monde des causes.

    Revenons à notre sujet, il ne faut pas s’occuper uniquement de l’effet mais aussi de la cause, autrement dit, il ne suffira pas de réparer uniquement le symptôme, ce que malheureusement l’on fait trop souvent.
Si un court-circuit fait sauter les plombs, il ne suffit pas de les changer car il est fort probable qu’ils ressauteront rapidement voire même que le court- circuit provoquera un incident plus grave.

    Alors puisque vous vous occupez de votre installation électrique, prenez soin de ce que vous avez de plus précieux, c’est-à-dire de vous-mêmes.

    Acceptez la maladie comme étant un message de votre être, écoutez ce message et apportez-y la réponse adéquate. Je ne développerai pas ici les différentes interprétations de ces messages, d’autres l’ont très bien fait (Dis-moi où tu as mal ? Michel Odoul éditions Dervy, Qui es-tu ? Lise Bourbeau éditions etc, le Grand dictionnaire des maladies Jacques Martel éditions Quintessence).

    Les cristaux sont un des moyens de répondre, il en existe d’autres évidemment, mais je vais vous parler de celui-ci.
Ils peuvent y répondre car ils agissent sur les trois plans, physique, psychique et spirituel et ceci à travers nos différents corps étheriques.

    Il faut savoir que chaque expression d’une maladie n’a pas forcément la même cause, c’est pourquoi malgré toute la bonne volonté et sincérité que l’on met lors d’un traitement, la guérison ne peut être garantie à 100%. La guérison dépend avant tout de soi-même, de la force d’amour que l’on engendre, les cristaux seront là pour nous aider, mais il faut accepter cette aide et l’accepter c’est y participer.

    Dans toute approche de soin il faut essayer d’avoir la vision la plus globale possible, pour percevoir toutes les causes possibles, je parle même de la vision spirituelle, c’est le seul moyen d’engendrer la guérison absolue et totale.

    Une chose qui nous dérange, qui est pourtant si vrai, c‘est que nous sommes responsables de ce qui nous arrive. C’est nous-même, et personne d’autre, qui provoquons ce qui nous arrive. Le lien de causalité n’est pas toujours évident, je le consens, mais il n’empêche, il faut ouvrir son cœur, retrouver son être et alors nous pouvons percevoir. Ce lien de causalité peut nous échapper quand la distance en temps est très longue, les orientaux nous parlent de karma, certains nous parlent de maladie karmique. Je veux bien, mais je n’adhère pas à la théorie de l’expiation ou de la punition, je préfère parler d’expériences que nous avons à traverser, expériences qui nous permettent d’évoluer.

    Ces expériences sont parfois très douloureuses mais ce n’est pas une punition. Si lors d’un voyage vous vous trompez de route à un endroit et que du coup vous arrivez très en retard vous n’allez pas dire « j’ai été puni ».

    Essayez de vous poser les bonnes questions en utilisant les justes mots et vous verrez que la réponse se dessinera. Les mots possèdent une force importante, la langue des oiseaux existe depuis des centaines d’années, un mot comprend plusieurs sens et souvent la réponse est inscrite réellement dans la suite de mots qui constitue la question. L’approche du mot peut se faire de plusieurs manières, étymologiquement, phonétiquement, symboliquement. Par exemple, je vous ai parlé d’expériences à traverser, ces expériences quand elles sont difficiles sont qualifiées d’épreuves, ce que nous évoque ce terme phonétiquement: l’épreuve – lespreuves.

    Encore une fois, ne réagissez pas tout de suite, acceptez simplement de ressentir au fond de vous-mêmes ce que génèrent ces sons. Volontairement je ne commenterai pas ce « jeu de mot », qui n’est d’ailleurs pas un jeu, car il est plus important pour vous d’en tirer votre propre méditation, votre propre vérité et ceci à travers votre vécu. L’écrit fige et restreint, la parole vit et ouvre ; ne dit-on pas que le verbe est créateur ?
Réapprenons la parole, sortons de notre conditionnement, ouvrons-nous à l’extérieur en rejoignant le centre du cercle. Alors nous serons à la fois dans la cause et dans l’effet, alors nous n’aurons plus de mal à dire, alors nous n’aurons plus de maladie.

    Les cristaux peuvent nous aider, ils nous fascinent depuis toujours et ce n’est pas pour rien. Les Grecs étaient étonnés de voir de la glace qui ne fondait pas au soleil en regardant du cristal de roche. Ils en conclurent que ces cristaux étaient habités par une présence divine. Je pense qu’effectivement dans chaque cristal une énergie d’origine divine est présente (lapalissade car toute énergie est d’origine du Créateur donc Divine), cette énergie s’est condensée. Pour revenir à notre couple cause-effet, le cristal est à mon sens un outil extraordinaire dans la mesure où la cause est présente et peut s’exprimer, pour peu qu’on le souhaite. Car la condensation de cette cause-énergie s’est opérée dans des conditions particulières de temps, de pression et de température. Il faut beaucoup de temps, jusqu’à plusieurs millions d’années pour le diamant, il faut de très fortes températures, jusqu’à 2500°C et de très fortes pressions. Connaissant le deuxième principe de la thermodynamique : rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ; imaginez cette formidable réserve dans ces cristaux. Ils n’attendent que d’émerger à la surface de notre terre-mère pour nous aider. A nous de les mettre en action, mais avec respect, amour et sincérité. A nous de les accepter. Pour voir la lumière du soleil, pour ressentir sa chaleur vous ouvrez vos volets et vos fenêtres, alors pour sentir cette énergie, ouvrez-vous, ouvrez votre cœur. Mon propos est de vous faire partager mes expériences, ceci uniquement pour que vous déclenchiez chez vous le même processus. Il est important pour vous d’écouter votre intuition. Il est important d’écouter votre cœur, pour y puiser cette formidable et fantastique énergie qu’est l’énergie d’amour. Les cristaux ne seront pleinement efficaces que si vous mobilisez parallèlement cette énergie, ils peuvent vous y aider, mais, comme le dit si bien l’adage, « aide-moi et le ciel t’aidera ».

    Pourquoi les cristaux peuvent nous aider à guérir ?

    Le contact avec l’élément terre est le plus facile pour nous, étant l’élément le plus dense on peut l’appréhender plus facilement que l’air et l’eau qui nous filent entre les doigts ou que le feu qui nous brûle. Cet élément, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer est féminin, on parle d’énergie YIN. L’élément terre est la combinaison des principes chaud et humide. Cet élément est le stade le plus dense de l’énergie créatrice, ainsi il permet à l’Homme de vivre les expériences qui lui sont nécessaires à sa réintégration dans l’énergie divine. Terre matrice, elle fait naître la vie, voilà pourquoi, on l’appelle notre Mère. Mais nous retournerons en elle à notre mort, c’est ainsi qu’elle recycle la matière vivante. La graine de blé doit d’abord mourir en terre avant de renaître. Cette mort n’est qu’un point de passage d’un cycle à un autre, forme de purification qui permet à la création de continuer à s’exprimer. Et l’homme indigne, la persécute, la meurtrit, quelle folie que de détruire sa propre source de vie. Combien de temps pourra-t-elle encore supporter ces agressions ?

    Cette terre est pourtant si importante, c‘est en elle que l’on construit toutes les fondations, elle génère le monde végétal, source de notre alimentation. De quoi est donc composée cette terre ? Principalement de silice et d’eau, l’oxygène de l’eau en se composant avec la silice va créer le quartz, cette alchimie s’opère en quelques centaines d’année. A l’échelle géologique ce n’est rien, pour nous c’est beaucoup, cette différence de référentiel temporel nous fascine car nous ne le comprenons pas. Cette incompréhension est causée par le manque de contact avec la terre, l’approche des cristaux est une bonne voie pour recréer ce lien. Tous ces cristaux qui composent la terre créent l’énergie tellurique dont nous avons besoin pour animer nos cellules.

    Ne dit-on pas qu‘il faut marcher pieds nus sur la terre pour se recharger, il faut s‘enraciner, comme tout arbre qui souhaite pousser. C’est un des principes de base de la médecine chinoise (et, d’autres, d’ailleurs). La terre correspond au chakra de base et au corps physique, c’est ce qui nous permet dans notre plan vibratoire de dire « j’existe ». Issus de cette terre, les pierres et les cristaux ont toujours fasciné l‘homme par leur beauté, par l’énergie qu‘ils dégagent et que l’on perçoit de manière inconsciente. Les Grecs s’étonnaient de voir de la glace qui ne fondait pas au soleil en voyant du quartz (cristal de roche), les Egyptiens se fardaient les paupières de malachite ressentant une amélioration de la vue.

    Comme je l’ai dit dans mon premier livre « Propriétés énergétiques des pierres et des cristaux », la propriété d’une pierre est causée par la structure géométrique cristalline qui organise les atomes qui la compose, par les atomes eux-mêmes et par la manière (temps, température et pression) dont s’est formée cette pierre. Le tout combiné, provoque une énergie particulière, avec une longueur d’onde spécifique, qui va interagir sur notre propre longueur d’onde (taux vibratoire) et par phénomène d’analogie, d’aimantation, d’harmonisation de fréquence vibratoire, at ainsi va nous ramener à un état d’équilibre. Après, expliquer plus précisément pourquoi ça marche, je ne sais pas, de la même manière qu’on ne sait expliquer pourquoi la photosynthèse permet de transformer du carbone en matière vivante. Au niveau de la structure cristalline, l’influence se fait de la même manière que si vous regardez quelque chose éclairée par différentes sources lumineuses, suivant leurs orientations et leurs positionnements ce que vous verrez sera différent. Pour prendre un exemple parlant, le carbone s’il est agencé sous forme hexagonale donnera ce que l’on appelle le graphite, très cassant, par contre, agencé sous forme quadratique cela donnera un diamant, la plus dure des pierres. Le graphite est une pierre qui est très conductrice, elle va amplifier le pouvoir des autres pierres en s’effaçant, elle libère en quelque sorte le passage de ce qui existe déjà mais ne peut s’exprimer car il manque un conducteur. Par contre le carbone organisé sous la forme cubique va donner le diamant, personnifiant l’état parfait, d’une puissance extraordinaire, il va lui aussi amplifier le pouvoir des autres pierres, mais parce qu’il ouvre la voie. Au niveau des atomes eux-mêmes, ce sont parfois uniquement des traces qui ne sont d’ailleurs même pas indiquées dans les formules chimiques, qui vont modifier la propriété de la pierre, et, au niveau visible, sa couleur. Prenons l’exemple du cristal de roche Si02, avec quelques traces de fer, atomes qui prendront la place de l’atome de silicium dans la structure cristalline cela nous donnera de l’améthyste ou de la citrine, soit violet ou jaune, cela dépend du nombre de cations (nombre d’électrons manquant à l’atome). La physique nous apprend que les électrons changent de couche (d’orbite) à chaque instant et, en changeant d’orbite, ils émettent un rayonnement, c’est cette combinaison de rayonnements qui engendre les propriétés dont nous constatons les effets. Ceci de la même manière que si vous allumez une radio dans n’importe quel endroit, elle va émettre un son et pourtant vous ne voyez rien, un indigène de Nouvelle Zélande voyant cela crierait au miracle ou à la magie, parfois nous sommes aussi des indigènes, acceptons de croire que certaines choses existent même si nous ne les connaissons pas. Au niveau des conditions de formation, prenons l’exemple de la calcite et de l’aragonite qui sont toutes les deux des carbonates de calcium CaC03, la différence provient dans ce cas de la température très chaude pour l’aragonite et tiède pour la calcite. Pour vous donner un autre exemple je citerai un de mes amis, qui, parlant du temps, expose la différence que produit un œuf suivant la température et le temps, à 100°C et en 10 minutes il donne un œuf dur, à 30°C et en 20 jours, il donnera un poussin. Encore une fois permettez-moi de vous demander de méditer là-dessus.

    En conclusion, il me semble quand même honnête de dire qu’il existe une force qui peut empêcher l’harmonisation de se faire, il s’agit de la force psychique du sujet, qui consciemment ou inconsciemment peut bloquer son état vibratoire en empêchant la mise en fréquence. Tapez sur un gong que vous tenez fermement à pleine main, il ne produira pas de son. C’est quasiment le même phénomène qui se produit si le mental se bloque et empêche la vibration de se propager. C’est ce qui fait dire à certains détracteurs que ça ne marche que si l’on y croit, ce qui sous-entend que c’est fictif ou factice, j’aurais presque tendance à dire, pourquoi pas, si le résultat est là. Mais je préfère dire qu’il suffit d’accepter, de se mettre en position de réception. C’est comme une radio, pour capter une émission il faut bien régler le tuner sur la bonne longueur d’onde. C’est pourquoi au risque de me répéter, ne guérira que celui qui veut guérir et que la lithothérapie comme toutes les thérapies n’est pas efficace à 100% pour tout le monde.

    publié par Administrateur - 06/03/2018 15:27